Les gens de Paris ne sont pas tout seul